Le président

  

Monsieur Daniel CORNAILLE                                          Présentation du président Daniel CORNAILLE.     

 

Mesdames et messieurs les autorités présentes aujourd’hui,

 

Mes chers collègues, bonjour,

 Permettez-moi, en quelques mots, de vous retracer l’essentiel de mon parcours personnel et professionnel.

 Né à Nouméa, il y a 68 ans, je suis marié à Linda Solier, calédonienne elle aussi. Je suis le père et le beau-père de 6 enfants.

 Élève au Lycée La Pérouse, je décide de sacrifier l’année du bac pour tenter ma chance en métropole afin de devenir cycliste professionnel et disputer le Tour de France, un rêve de jeunesse !

 Mais, malgré des victoires aux Jeux du Pacifique et au Tour 66, je comprends très rapidement que cette vie de sportif de haut niveau comporte trop d’incertitudes. Je décide donc de revenir sur le Caillou et j’intègre la fonction publique, au service des contributions diverses où je travaille durant cinq années. À l’issue de cette première expérience professionnelle, je décide de me lancer dans le secteur privé. J’ai besoin de relever des challenges et je deviens commerçant, ce qui correspond davantage à mon tempérament.

 En parallèle, je poursuis ma carrière sportive qui m’apporte de grandes satisfactions comme, par exemple, le Tour 1968 ou les médailles d’Or glanées aux Jeux du Pacifique. Au-delà des résultats, ce que je retiens surtout de ces années de compétition, ce sont les valeurs véhiculées et auxquelles j’adhère pleinement, comme le respect mutuel, le dépassement de soi, la rigueur, le goût de l’effort, l’altruisme, la motivation et bien d’autres encore qui incitent à ne jamais baisser les bras.

 Ces valeurs, je souhaiterais les voir vivre aussi au sein de notre assemblée, avec vous, mes chers collègues, pour réussir ensemble et dans les meilleures conditions, les missions d’expertise qui nous seront confiées.

 Mon expérience de bénévole dans de multiples instances m’a familiarisé avec la gestion d’équipe, puisque j’ai eu, par exemple, l’opportunité d’animer les comités de cyclisme de la province Sud et le comité régional de cyclisme de Nouvelle-Calédonie. J’ai également succédé à mon ami Éric Gay à la présidence du CTOS, ce qui m’a permis d’officier comme chef de mission aux Jeux de Fidji remportés par la Nouvelle-Calédonie représentée par une délégation de 450 personnes. J’ai aussi pu m’appuyer sur des équipes de bénévoles compétents aux mini-jeux de Palau et de Samoa Occidentale. Toutes ces actions sont autant d’expériences très enrichissantes qui me seront utiles pour exercer l’animation du CESE.

 Autre domaine qui me tient à cœur, l’action sociale. J’ai ainsi œuvré 19 ans au sein du Kiwanis Club de Nouméa dont j’ai assumé la présidence en 1990.

 Dans le même temps, mon activité professionnelle s’est développée dans des domaines variés : la photographie, la restauration, le développement touristiques, l’immobilier, l’importation de matériels dédiés aux stations-service, secteur dans lequel j’exerce toujours d’ailleurs.

 Cette expérience de terrain, cette expérience de la « vraie vie » et ma proximité d’avec les hommes et les femmes qui luttent au quotidien pour se faire « une place au soleil » quelque soient les difficultés et les obstacles, m’encouragent à m’engager pleinement au sein du CESE. Les missions de cet organisme, au travers des travaux des commissions, des vœux qu’il produit, des textes qu’il examine, est une instance où l’on peut mesurer l’adéquation du Droit avec la vie concrète, identifier les écarts éventuels, et proposer des ajustements, le cas échéant.

Ce que je veux, c’est partager mon expérience avec vous, et apprendre aussi avec vous, afin que cette nouvelle mandature qui commence aujourd’hui, soit une parfaite réussite.